coupe du vieux monde Index du Forum

coupe du vieux monde
Ce forum permet de suivre l'actualité de la Coupe Du Vieux Monde.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nains VS Orques & Gobs (2500 pts)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    coupe du vieux monde Index du Forum -> Warhammer Battle -> Rapports de Bataille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
El Doce
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2010
Messages: 690
Localisation: OSVIL

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 23:04 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Un peu échaudé par mes deux dernières batailles contre Kwakdonald, j'ai répond à l'appel de ce dernier qui me demandait un défi. Après une courte réflexion (je réfléchis jamais très longtemps^^) je lui ai proposé une bataille à 2500 ptis O&G Vs Nains sur le scenario Tour de Garde. "Challenge Accepted" répondi mon adversaire et les hostilités furent rapidement lancées.

Les listes:
NAINS
1 Thane
2 Forgerunes
24 Longues Barbes
15 Arquebusiers (Garnison de la Tour de Garde)
18 Marteliers
20 Mineurs
1 Canon
1 Gyrocoptère
10 Dracs de Fer
1 Canon Orgue
1 Gyrobombardier
5 Rangers



ORQUES
1 Chef de Guerre Orque Noir
1 Grande Bannière Orque Noir
1 Chaman Orque
1 Chaman Gobelin
25 Orques
25 Lanciers Orques
18 Kostos Orques
5 Gobs sur loup
5 Gobs sur loup
10 Orques sauvages
10 Orques Noirs
3 Balistes
6 Chevaucheurs de sanglier
2 Chars
1  Géant
3 Trolls d'eau



Déploiement:

Première surprise pour les peaux vertes: les nains n'avaient pas vraiment envie de jouer la défense: les plus gros régiments de l'armée de nabots effectua  en avant garde grâce au pouvoir de Strollaz! Cela refermait déjà beaucoup de possibilité de débordement pour les orques qui entamèrent tout de même leur propre marche en avant.






Tour 1 Orques et Gobs
Les protégés de Gork (ou de Mork) ne cédèrent pas à l'animosité et lancèrent d'entrée de jeu un assaut sur la tour de garde par le biais de 10 orques sauvages qui perdirent un tiers de leur effectif sur le tirs de contre charge des arquebusiers.



Pour le reste l'armée s'avança vite à l'exception des Kostos qui temporisèrent derrière un obstacle.



Les Vents de Magie étant peu favorables, seul le chaman orque tenta sa chance par un pied de Gork qui fut promptement dissipé par une rune tueuse, mais le pouvoir de l'anti-magie naine ne fut pas suffisant pour priver de chaman orque de sa mémoire!
Les balistes tirèrent de concert et seul une toucha le gyrobombardier alors que l'une des machines de guerre se disloqua suit à un réglage approximatif des servants gobelins!
Pendant ce temps les Orques sauvages tuèrent quelques nains et remportèrent le combat sans toutefois parvenir à rentrer dans le bâtiment (le débile de général orque ayant complètement zappé que l'unité tenant un bâtiment était indomptable!).

Tour 1 Nains
Les nains étaient en bonne posture pour leur début de bataille. Les marteliers déjà bien proches des guerriers orques lançerent une charge leurs marteaux levés bien haut.



Les deux machines volantes naines bombardèrent respectivement les gobs sur loups et les lanciers et si le bombardier calcula mal son coup et vit sa bombe lui revenir dessus, le gyrocoptère tua deux lanciers.



La phase de tirs vient ensuite et fut relativement meurtrière: le canon mitrailla les gobs sur loups provoquant leur fuite, le canon orgue blessa légèrement les trolls (mais surtout retira leur régéneration) puis les dracs de fer prirent le relais pour achever le troll blessé en en entamer un autre. Les rangers découpèrent avec leur hache de jets 3 gobelins qui restèrent quand même courageusement en place. Enfin les arquebusiers qui tenèrent la tour pulvérisèrent les orques sauvages ne laissant que le champion!
Ajoutant a cela la pure raclée que les marteliers infligèrent aux orques et la fuite de cette dernière unité et on pouvait bien dire que les nains avaient bien réussis leur entrée en matière.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Déc - 23:04 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
El Doce
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2010
Messages: 690
Localisation: OSVIL

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 23:08 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Tour 2 Orques et Gobs
Les orques devaient à tout pris garder la tête froide, mais les lanciers choisirent une autre option en cédant à l'animosité provoquant une charge inutile sur les longues barbes. Sans doute émoustillés par l'odeur des corps à coprs qui se répendait le géant et le char orque se jetèrent sur les marteliers. L'orque sauvage survivant tenta un assaut tout seul sur la tour, histoire d'attendrir l'unité la gardant. Le Grand Chef de Guerre Orque Noir ne pouvait lui pas décemment ne rien faire pendant que la moitiée de son armée tapait déjà sur les nains! Il se jeta sur les dracs de fer avec les trolls, mais quand il arriva au contact il était tout seul!







Histoire de rajouter du piment les guerriers orques continuèrent à fuir et sortirent de la table. Laissant désormais la magie dans les mains du seul chaman gobelin qui lança un poignard perfid' sur les lanciers dans un prière à Mork (ou a Gork). Les deux balistes blessèrent le gyrocoptère d'un trait bien ajusté.





Les corps à corps étaient nombreux et leurs résultats fut variable: les lanciers subirent la loi des longues barbes et prirent la fuite poursuivis par les grommeleurs professionnels, L'orque sauvage entama un peu plus la garnison de la tour mais ne parvint toujours pas à mettre un pied dans la batiise, le géant survécut face aux marteliers mais le char se fit pulvériser, mais pas sans avoir fait une pelleté de mort en face. Enfin le Général Orque s'en sortit facilement face aux dracs de fers mais ces dernièrs ne cédèrent pas un pouce de terrain.

Tour 2 Nains
Alors que les mineurs se faisaient attendre, le reste des fils de Grungi ne s'inquiétaient pas et continuèrent leurs offensives: Les longues barbes rattrapèrent les lanciers orques en fuite, privant donc les peaux-vertes de leur magie. Les rangers tentèrent une charge sur le char à coté des cavaliers sur sanglier mais furent trop court et se retrouvaient en bien mauvaise posture.





Pendant ce temps les deux gyros s'attaquèrent aux kostos, par des bombardements et du tir. Les deux gobelins survivant furent pulvérisés par le canon orgue pendant que le canon toucha mais ne blessa pas l'une des deux balistes restantes. La garnison de la tour tua ensuite un orque noir.



Les corps à corps se poursuivèrent de manière sanglante avec pour commencer le géant qui bousilla quelques marteliers avant de mourir et de choir sur l'unité d'élite naine, provoquant la mort de la plupart de la garde royale.
Le chef orque noir prit facilement le dessus sur les dracs de fer qui réussirent toutefois à maintenir leur position!



Revenir en haut
El Doce
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2010
Messages: 690
Localisation: OSVIL

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 23:19 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Tour 3 Orques et Gobs
La tâche devenait plus ardue tour après tour pour les orques qui lancèrent leurs dernière cartouches: le char est les chevaucheurs de sangliers partirent droit sur les rangers pendant que les orques noirs tentèrent à leur tour l'assaut sur la tour de garde. Pendant ce temps les kostos se recentrèrent vers ce même bâtiment et l'orque sauvage survivant se mit face aux marteliers survivant histoire de couvrir les guerriers en armure lourde.





Les balistes sentirent également que leur moment était venue et les deux gyros s'écrasèrent au sol sous les tirs gobelins.
Les corps à corps furent bien à l'avantage des peaux vertes mais avec des résultats divers: les orques noirs furent repoussés tout de même repoussés par la garnison, les dracs de fers plus très nombreux se maintinrent encore. En fait seul le char et les chevaucheurs pulvérisèrent logiquement les rangers au point que le char orque se retrouva à foncer sur l'obstacle lui faisant face, sans dommage heureusement.



Tour 3 Nains
Les mineurs firent enfin leur entrée, à priori la grande bannière était galère à passer dans les tunnels étroits provoquant ce retard de l'unité.



Ragaillardi par cette entrée les marteliers se jetèrent sur le champion orque sauvage. Les longues barbes avisèrent une des deux balistes et partirent la démonter prouvant ainsi leur fragilité (et par extension la solidité éprouvée des balistes naines).



Le resultat des tirs furent mitigés: le canon fit deux incidents de tirs consécutifs (sans conséquence) pendant que le canon orgue en fit également un ce qui sauva un peu les chevaucheurs orques qui ne perdirent que l'un des leurs. En revanche le'infanterie naine fut efficace: les arquebusiers provoquèrent la fuite des orques noirs et les mineurs jetèrent des charges explosifs sur la baliste non engagée au corps à corps qui explosa dans un geyser de bois et de gobelins!
Les longues barbes réduirent sans difficulté la baliste au silence pendant que l'orque sauvage succomba face aux personnages nains après avoir détruit les derniers marteliers! De son coté le général orque parvint enfin à réduire au silence les derniers dracs de fer!



Tour 4 Orques et Gobs
La victoire devenait compliquée à envisager pour les orques mais le hold-up était possible: les kostos se jetèrent sur la garnison de la tour! Le Chef Orque Noir se dirigea également vers le bâtiment pendant que le char tentait heroïquement de le couvrir de la vindicte du canon orgue nain: en effet soumis à l'animosité, les chevaucheurs orques ne bougèrent pas laissant la machine de guerre tranquille un tour de plus. La bonne nouvelle venait des orques noirs qui s'étaient reformés, rendant possible un éventuel assaut.





Les kostos firent peu de dégats sur la garnison naine qui repoussa encore l'assaut.

Tour 4 Nains

Les deux nains désormais sans la garde des marteliers partirent impacter les orques noirs pendant que les Longues Barbes s'occupèrent des kostos! La seule menace restante pour la victoire naine était le chef de guerre orque noir qui devait donc être la cible privilégiée du canon orgue. Le canon tenta donc d'abord de dégager le char mais même s'il fut toucher, le véhicule orque restait encore debout! Cela n'empêcha pourtant pas le canon orgue de tuer le général adverse.



Alors que les Orques Noirs puis les Kostos perdirent logiquement le corps à corps, la bataille pris fin (jet de 6 à ma fin du tour 4). Les nains tenaient toujours leur fort et de toute façon les peaux vertes n'avaient plus beaucoup de force à jeter dans la bataille! Le bastion restait donc propriété des nains!



Une jolie baston sur un scenario vraiment moyen du livre de régles. Je débrieferai un peu plus tard. D'ici là n'hésitez pas à me faire par de vos remarques! Et merci d'avoir lu ce ptit rapport.
Merci à Kwak, mon adversaire du jour et à la bière qu'il a apporté et à Menechior pour l'accueil arrangé un peu au dernier moment!


Revenir en haut
Kwakdonald


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2014
Messages: 132
Localisation: Présentement à l'avant de l'appareil

MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 00:29 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Allez, témoignages de nains pendant la bataille


Perkeval ne parvenait pas à fermer l’œil. Les hurlement qui venaient de l'Est, à un demi-mile à peine du rempart n'aidaient en rien. Tout fraîchement entré en garnison, il n'imaginait pas que sa première rencontre avec les peaux-vertes se ferait en si grand nombre. C'était une véritable horde qui avait dressé son bivouac devant le poste de garde de la plaine du Corbeau. Perkeval croyait même avoir vu quelque chose de très grand, vaguement humanoïde dévorer un troupeau entier de mouflons qui paissaient quelques instants plus tôt dans un champ tout proche. Un gars de la garnison lui avait dit que c'était un géant. N'en ayant jamais vu mais connaissant les récits que tout nain qui se respecte a entendu, Perkeval n'avait pu s'empêcher de contempler avec une fascination morbide mêlée d'effroi l'horrible orgie qui se déroulait sous ses yeux. Rien que d'y repenser, un longue rigole de sueur froide dévalait son échine. Il n'aimait pas la violence. Cela n'avait jamais été dans son sang. Perkeval était un orfèvre, l'un des plus prometteur de sa génération d'après son maître, pourtant avare en compliments. Peut-être était-ce son tempérament qui le rendait si doué. D'une grande patience, il n'aspirait qu'au calme de son cabinet, à y manier avec une délicatesse infinie gemmes et pièces de métaux rares à l'aide de ses pinces et ciseaux. Il se languissait de retourner à sa vocation mais le service était le service et une fois ses 15 ans accomplis, il pourrait , s'il le désirait retourner à ses outils. Perkeval repris sa ronde. Il n'était pas de garde mais bouger lui permettait de se concentrer sur autre chose que le vacarme infernal des peaux-vertes. Les champignons hallucinogènes, largement consommés par cette engeance devaient commencer à les plonger dans la douce torpeur qui suit la frénétique excitation. Soudain un éclat de lumière provenu d'un de leurs feus de camp se réverbéra sur une pièce métallique au nord de la tour, à équidistance de cette dernière et des lignes ennemies. Perkeval crut à une infiltration de quelque assassin gobelin mais Kimri, le sergent et commandant de la garnison choisit cet instant pour se camper à ses côtés. Devinant les pensées du jeune engagé, le sergent l'arrêta et se mit à pouffer. "Ne te fais donc pas de mauvais sang,bleusaille ! Tu vas finir par faire tourner la bière dans ton estomac. Ce ne sont pas les peaux-vertes que tu as vu, mais le détachement de rangers du secteur. Ils sont là en reconnaissance pour baliser le chemin de l'avant-garde de Karadok le Forgerune et de son throng."


Grudu était furieux. C'est lui qui avait poussé son jeune cousin à choisir cette affectation. "J'aurai mieux fait de cracher dans ma bière ce jour-là". Perkeval abhorrait plus que toute autre chose la vue du sang et c'est pour cela que Grudu l'avait recommandé pour cette affectation. Il ne se présentait jamais aucun ennemi au poste de garde du corbeau. De plus, le commandant de la garnison était  un ami, vétéran de nombreuses batailles, qui aimait prendre sous son aile les courtes-barbes. Aussi lorsque la corneille porteuse du message d'alerte avait atterri au milieu de la salle du conseil, le porteur de bannière de Karadok avait eu un sombre pressentiment. Après quelques minutes de conciliabules, il avait convaincu ce dernier de lui confier l'avant-garde du throng de secours dépêché à la frontière Est. A la tête de la garde de son seigneur, d'un peloton de dracs de fer et d'un gyrocoptère il avait foncé à travers la nuit, sans faire halte une seule fois. Quelques heures avant l'aube, il arriva à hauteur de la tour de garde et souffla. Elle était toujours debout et les peaux-vertes plongées dans les affres de leurs excès ne semblaient pas avoir tenter d'assaut jusqu'à présent. Par signaux lumineux discrets, ils communiquèrent avec la garnison et le détachement de rangers postés sur leur gauche. Grudu tournait en rond. Un message avait également envoyé plus à l'Est, derrière les lignes ennemies où se trouvait la mine de son cousin Kayus mais rien n'indiquait que ce dernier soit en position, ni même qu'il eut bien reçu le message. Mais qu'attendait donc Karadok pour se radiner avec le corps de l'armée. Sans lui, point d'attaque !


Karadok pestait, il faut dire que le régiment de longues-barbes qui l'entourait n'aidait en rien... Comme à leur habitude, ils dénigraient tout : le plan de bataille qui avait prévu de ne pas les porter en première ligne mais en réserve, le train d'artillerie qui ne cessait de ralentir leur progression et même le gyrobombardier, qu'ils regardaient, comme toutes les nouveautés, à savoir avec suspicion et colère. Lorsque l'aube pointa son nez, le poste de garde n'était plus qu'à un demi-mile et ils faisaient enfin face aux troupes orques et gobelines. Ces dernières, réveillés en panique par le bruit assourdissant des retors de gyro et de la marche du throng entier se jetèrent sans plus attendre dans la bataille.


Fin de l'introduction et du déploiement. La bataille demain.
_________________
Vous rendez la poulette sinon c'est plus vous qui donnez à manger aux lapins !


Dernière édition par Kwakdonald le Lun 15 Déc - 03:37 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Kwakdonald


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2014
Messages: 132
Localisation: Présentement à l'avant de l'appareil

MessagePosté le: Lun 15 Déc - 03:26 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Les tours 1&2 tels que vécus par Perkeval, Arquebusier courte-barbe et membre de la garnison du poste de garde


Perkeval sentit tout son corps trembler. Au début, il crut que c'était la peur qui agitait ainsi ses membres. Puis il réalisa que c'était en fait le sol et les fondations mêmes du poste de garde qui vacillaient sous la puissance des pas de la horde peaux-vertes.Comme dans un rêve, Perkeval épaula son arquebuse, ajusta le champion d'une tribus d'orques sauvages qui chargeaint vers lui et fit feu. La balle alla s'écraser dans un colifichet qui ornait le front de ce dernier. Fou de rage, le champion ennemi fixa d'un regard perçant Perkeval, leva vers lui l'une de ses armes et lança une imprécation dans un borborygme qui ressemblait fort à une malédiction. Un goût de bile coula dans sa gorge, le bruit de la fusillade désordonné par son tir sans ordre semblait éloigné comme assourdi par une cloche. Il n'entendit même pas Kimri le tancer et lui lancer des injures pour son indiscipline. Déjà, la première vague, composée exclusivement d'orques sauvages, champion en tête, escaladait les remparts. Ce dernier, mue par une haine farouche se jeta sur les défenseurs cherchant du regard Perkeval. Il le vit et sa furie fut telle que ses coups ouvrirent une brèche qui le mena droit sur le pauvre arquebusier toujours hébété. Le champion abattit un troisième défenseur et leva son kikoup sur Perkeval qui semblait tellement tétanisé que sans nul doute le coup allait porter. La lame tomba sur le coup de Perkeval... Mais ce ne fut pas le bruit écœurant de la lame tranchant la chair que l'on pu entendre mais bien celui du fer choquant contre l'acier nain. Kimri venait de s'interposer. Le champion nain lança son défi. Déconcentré de son objectif premier, le champion orque jaugea ce nouvel adversaire et la situation. Il s'était bien trop avancé et ses hommes avaient du refluer en-bas des remparts. Il n'avait d'autre choix que d'affronter ce nabot au regard d'acier. Il sourit et en un tour de main il fit signe qu'il acceptait le défi. Les autres nains s'écartèrent quelque peu pour assister au duel qui s'annonçait. Mais à peine fut-il entamé que la tête de Kimri volait pour atterrir aux pieds de Perkeval. Sorti de sa rêverie pour replonger en plein cauchemar, Perkeval, ramassa délicatement la tête et la porta à son front. Puis toujours aussi délicatement, il la reposa au sol, se redressa et l'enjamba. Il leva alors les yeux sur le champion et un cri du fond des âges nains franchit ses lèvres. Puis il se rua sur le champion et, faisant tournoyer son arquebuse au-dessus de sa tête, il lui asséna un formidable coup qui projeta l'orque par-dessus les remparts le renvoyant dans les bras de ses troupes. Puis, toujours hurlant, il rechargea son arme, ajusta et fit feu. Cette fois la balle se figea en plein crane du guerrier juste à côté du champion orque sauvage tandis que l'assaut reprenait.Galvanisés par son exemple, les autres arquebusiers tirèrent dans une salve bien mieux coordonnées que la première. Toute la première vague disparut hormis le champion, toujours debout qui atteignait une nouvelle fois les créneaux et semait d'autres pertes parmi les défenseurs. Mais les boucliers serrés parvinrent, dans un ultime effort à le rejeter au bas de la tour. Fou de colère, le champion se préparait à un nouvel assaut quand Grudu et les derniers marteliers survivants du premier choc se jetèrent sur lui. Toujours sur un merlon du créneau, Perkeval lança à encouragement à son cousin. Puis il sauta rejoindre ses camarades et rechargea son arle. La seconde vague n'allait pas tarder...


La suite demain ^^
_________________
Vous rendez la poulette sinon c'est plus vous qui donnez à manger aux lapins !


Revenir en haut
Kwakdonald


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2014
Messages: 132
Localisation: Présentement à l'avant de l'appareil

MessagePosté le: Mar 16 Déc - 02:17 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Les tours 1&2, tels que vécus par Grudu, Thane et porteur de la bannière du Trong de Karadok, en charge de l'aile gauche

Encadré par Gorek, gardien de la Porte Est et par Kalogrenan, Forgerune de la Garde, Grudu sentait le poids des marteliers prêts à en découdre dans son dos. Face à lui le corps principal de la horde s'avançait. D'un rapide coup d'oeil il analysa la situation. A ses dix heures se tenait le général ennemi escorté par une garde de trolls des rivières. Tiraillé, Grudu ne savait s'il devait attaquer la horde d'orques, gardant le fort à portée, ou charger le chef orque noir pour déstabiliser l'armée. Ce furent les dracs, appuyés par le canon orgue, qui tranchèrent pour lui, réduisant à l'état de chairs informes les gardes du corps de l'orque noir, le blessant également. Les dés étaient jetés. Grudu leva son marteau de guerre, hurla "Pour le clan et le sang!", la devise du Throng et lança la charge sur le corps principal d'orques. L'impact fut terrible. Bousculés par le choc, les orques tentèrent de porter les premiers coups et deux marteliers tombèrent. Mais maintenant, les nains avaient le marteau levé bien haut et entamaient d'un même mouvement une parabole descendante meurtrière. Deux rangs peaux vertes disparurent pour le compte. Horrifiés, le rang suivant, poussé par derrière vers cet abattoir choisit d'attaquer ses propres troupes plutôt que de faire face à cette boucherie. D'un seul mouvement, toute l'unité peaux-vertes se débanda. Grudu faillit se laisser emporter par la folie des combats mais la charge d'un géant et d'un char le fit réfléchir à toute allure. Il allait devoir se battre sur deux fronts et les pertes seraient lourdes... Le musicien sonna le carré. Épaules contre épaules, Les nains firent barrage de leurs corps face à la fureur qui s'abattait sur eux. La quasi totalité de la Garde fut éparpillé dans un maelstrom de membres arrachés et de viscères épandu par l'impact du char et le balayage du géant. Grudu porta trois coups d'une force incommensurable. Le premier sur le petit orteil (tout de même long de trois pieds). Surpris par la douleur, le géant trébucha. D'un bond, impressionnant, même pour un nain, il tapa sur sa rotule, la fendant sous le choc. Le géant finit de s'affaler emportant trois autres nains dans sa chute. Grudu escalada sa poitrine et d'un balayage de son marteau il tapa si fort sous le nez du géant que les os remontèrent vers son cerveau, le tuant instantanément. De leurs côté, Gorek, Kalogrenan et les deux derniers marteliers achevaient l'aurige du char. Grudu fit le point. Le flanc gauche avait presque totalement disparu. Il ne restait que le canon orgue en retrait. Mais la cavalerie peaux-vertes s'était égaillée, emportée par la folie du carnage, elle ne semblait plus porter attention à la bataille. Tout ce qui lui restait à faire était de venir au secours de la garnison. Suivi par ses derniers hommes il se jeta sur un champion orque sauvage qui barrait le passage vers son véritable objectif : l'élite orque noire qui montait à l'assaut des défenses naines.


La suite demain !
_________________
Vous rendez la poulette sinon c'est plus vous qui donnez à manger aux lapins !


Revenir en haut
El Doce
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2010
Messages: 690
Localisation: OSVIL

MessagePosté le: Mer 17 Déc - 11:13 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Je viens de récupérer l'électricité chez ouam après une semaine de disette et de squattage de canapé chez Max! j'en profite pour découvrir ton taf très sympa!

Revenir en haut
Kwakdonald


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2014
Messages: 132
Localisation: Présentement à l'avant de l'appareil

MessagePosté le: Sam 20 Déc - 01:28 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

ouais c'est mon coté Molière. Bon c'est écrit d'un seul jet quand je trouve le temps mais j'aime bien "scénariser" les combats. C'est tout de suite plus marrant, surtout que retrospectivement, tu peux choisir des perso qui ont tout de même joué un rôle (rien de pire que de voir ton héros calancher au 1er tour)


Du coup ce soir on retourne aux tours 1&2 auprès de Karadok, Forgerune et Général du Throng de la Porte Est, à la tête de l'aile droite.


Karadok grommelait tant que même les longues-barbes à ses côtés, pourtant réputés pour ronchonner contre les ordres tout en découpant de l'orque, faisaient silence. Karadok était naturellement de mauvaise humeur, sinistre dans ses meilleurs jours... Mais aujourd'hui il fulminait. La raison de son courroux était qu'il ne voyait absolument rien de ce qu'il pouvait bien se passer sur son aile gauche. Impatient d'en découdre et de porter secours à son cousin, Grudu avait lancé ses marteliers dans une charge impétueuse qui avait coupé les lignes et surtout était sorti du champ de vision de son général, masqués par le poste de garde.
Il comptait sur les aéronefs qu'il employait certes pour harceler les ennemis mais surtout parce qu'ils étaient les yeux du champ de bataille. Le Roi avait bien fait d'équiper les Trongs de ces engins. Il s'adressa à ses hommes : "Contemple mon sang ! Le fleuron de nos forges ! " Le gyrobombardier accrocha un détachement gobelin de chevaucheurs de loups. Il amorça son piquet mais au moment où le pilote actionnait la manette de largage de sa bombe, un trait de baliste gobeline vint le percuter. Sorti de son axe, la bombe ne fit qu'entamer les chevaucheurs mais le pilote et sa machine se trouvèrent eux aussi pris dans son souffle. Seule les réflexes et la dextérité du pilote lui permirent de s'en sortir. Autour de Karadok, les vétérans recommençaient à s'esclaffer devant ces engins à la piètre efficacité. Mais les rires s'interrompirent brusquement. A peine le pilote était-il parvenu à reprendre le contrôle de sa machine qu'un second trait de baliste vint cette fois se loger dans son blindage. Le bombardier piqua son nez vers le sol et amorça même une vrille mais une fois de plus le talent du pilote le sauva et l'appareil repris son vol cahoteux vers les lignes ennemis, laissant au canon le soin d'envoyer une dragée de plomb aux chevaucheurs survivants. Bien plus en avant déjà au contact des lignes ennemis le pilote de gyrocotère commençait son harcèlement. Une baliste gobeline le pris pour cible, mais la pauvre qualité de l'artisanat peaux-vertes, si l'on pouvait qualifier cela d'artisanat, fit ce que l'on attendait de lui, à savoir exploser dans une grêle d'échardes qui tua ses servants. Trop heureux pour s'attarder, le pilote lâcha sa bombe et fila. Celle-ci tomba sur une troupe de lanciers orques à la tête de laquelle était un chamane gobelin. Etait-ce la panique causée sur les arrières par la bombe, la haine que vouait les orques aux nains ou la faiblesse de leur chef; sans attendre, la horde chargea Karadok et ses nains. Le malheureux sorcier gobelin fut piétiné sur le champ. Les vétérans nains ricanèrent et les paris furent lancés. Essoufflés par la distance parcourue pour arriver au contact, c'est un régiment totalement dispersé qui entreprit de briser les rangs nains. "Pour le clan et le sang !" Scandé par 25 gorges, le cri du Throng les frappa le premier. Puis ce fut le tour des haches à lames papillons des vétérans d'entrer en action et de faucher les rangs orques comme la mauvaise herbe, hurlant le poids de leur haine et des rancunes accumulées par les années à la face de leurs ennemis. Les bersekers sortaient des rangs nains et creusaient des brèches de plus en plus profondes. Terrifiées les peaux-vertes refluèrent bien plus vite qu'eles n'étaient arrivés, mais ce fut insuffisant et les longues barbes sonnèrent l'hallali, les premiers rang fauchant les orques sous les genoux, laissant au soin des rangs suivants de les achever. Lorsque le régiment fut éradiqué, Karadok releva la tête. De l'autre côté de la tour de garde, le géant venait de s'effondrer.


La suite demain ^^
_________________
Vous rendez la poulette sinon c'est plus vous qui donnez à manger aux lapins !


Revenir en haut
Kwakdonald


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2014
Messages: 132
Localisation: Présentement à l'avant de l'appareil

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 02:08 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

La suite -tours 3&4 en compagnie de Karadok-

Un brasier illumina le ciel... Karadok leva la tête. Ce qu'il vit à quelques mètres de distance le pétrifia. Deux tirs dévastateurs des balistes gobelines firent mouche et traversèrent les conduites des chaudières des deux gyros. Dans des tangages et embardées de plus en plus violents, ils se mirent à chuter en prenant de plus en plus de vitesse piquant droit sur lui. Il grinça des dents. Autour de lui, ses compagnons avaient tous figé leurs gestes, leurs regards fixés dans la  même direction. Puis, le hasard, l'intervention de Grungi, un sursaut des machines ou la volonté et le courage des deux pilotes sauvèrent Karadok et ses nains. Alors qu'il semblait que rien ne pourrait les arrêter, les deux gyros modifièrent leurs trajectoires, d'abord lentement puis de plus en plus vite s'orientant irrésistiblement vers le régiment de kostos qui venait juste de se décider à rentrer dans la bataille. Ce furent deux boules de feu et de métal en fusion qui s'écrasèrent dans les rangs orques. Les pertes furent terribles pour cette troupe. A ce moment là, un clairon nain sonna plus à l'Est, derrière même les lignes arrières de l'ennemi. Les mineurs de Kayus arrivaient enfin... Ses premières lignes, expertes de par leur profession dans tout ce qui pouvait toucher de près ou de loin à la science de l'explosion de la roche, s'avancèrent et lancèrent des charges à main en direction d'une des balistes. Soufflée par l'explosion, il ne resta de la machine et de son équipage qu'un cratère fumant. L'occasion était trop belle.
Il fallait charger les kostos tant qu'ils ne s'étaient pas remis de l'enfer causé dans leurs rangs par le sacrifice des deux pilotes. Karadok donna son ordre mais les vétérans semblaient faire la sourde oreille. Interrogeant le capitaine du régiment, ce dernier le regarda longuement, haussa les épaules puis dit : "Nous avons une rancune à effacer dès à présent". Et il chargea la baliste survivante suivi par le reste des troupes. Karadok fut bien obligé de suivre  le pas. Décidément, les longues barbes resteraient un mystère à ses yeux. Quelques minutes plus tôt, ils conspuaient les gyro prédisant leur perte et à maintenant, ils refusaient de respecter des ordres critiques à la réussite de la bataille pour venger ces mêmes machines. Cela fut rondement mené mais les kostos avaient profité de ce répit pour lancer un assaut contre les murs du poste de garde. "Allez vous m'obéir tas de vieux croulants ? Par le sang ! Nous devons absolument porter secours à nos frères dans la garnison! Je croyais que vous n'aviez que faire des gyros. Pourquoi chercher absolument à défier mes ordres dans une veine vengeance alors que les mineurs auraient très bien pu nous en débarrasser eux-même ?" Ce fut un autre vétéran qui pris la parole tout en arrachant sa hache lourde plantée dans la baliste, découpant en deux un gobelin : "Nous n'aimont pas ces machines modernes qui avilissent l'ancienne voie du guerrier mais leurs pilotes étaient eux de vrais guerriers de l'ancienne voie comme nous l'a prouvé leur dernier geste. Ignorer cette rancune va contre notre code. Maintenant nous sommes à nouveau tien." Karadok soupira et un pale sourire s'esquissa sur son visage. "Alors allons-y mon clan, pour le sang ! Chargez ! " Et les guerriers se ruèrent sur les arrières des kostos qui attendaient en bas des remparts. Karadok grimaça. De nombreuses peaux vertes étaient déjà dans l'enceinte de poste-frontière. "Pourvu qu'il reste un nain vivant dedans ou nous sommes perdus !"


La suite demain
_________________
Vous rendez la poulette sinon c'est plus vous qui donnez à manger aux lapins !


Revenir en haut
Kwakdonald


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2014
Messages: 132
Localisation: Présentement à l'avant de l'appareil

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 17:02 (2014)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts) Répondre en citant

Perkeval se battait comme un beau diable. La peur l'avait totalement abandonné et il s'esclaffait au son des crânes brisés des orques noirs. Brandissant son arquebuse par le canon, il assénait des coups à tout ce qui passait à sa portée. Les assaillants n'avaient pas laisser le temps aux nains de leur tirer dessus mais engoncés dans leurs armures et face à la fureur des défenseurs, ils furent bien vite obligés de refluer au bas des remparts pour se reformer. Perkeval ne leur en laissa pas le temps. Il bondit sur un créneau et enjoignit ses compagnons à se mettre en position de tir. Sous une dragée de plomb, les orques noirs se replièrent invectivés par Perkeval. Il allait survivre à sa première bataille. Il avait vaincu sa peur. Il pourrait rentrer la tête haute au Karak et reprendre son étude de l'orfèvrerie... Tout à sa joie, il ne vit pas les kostos qui profitaient que l'attention des nains était braquée sur les orques noirs pour s'infiltrer par le rempart Sud. Au dernier moment il tenta de parer une attaque descendante. Il leva son arme et bien qu'elle ait paré, elle lui échappa de la main. L'orque furieux s’apprêtait à frapper une seconde fois mais un défenseur lui planta sa hache dans la gorge. Perkeval chercha son arme des yeux et la vit dans une mare de sang. Il se baissa pour la ramasser, concentré sur les nouveaux assaillants mais elle ne cessait de lui échapper. Excédé il regarda au sol et vit qu'il ne lui restait plus que le pouce de la main droite. Le coup de l'orque n'avait pas été paré correctement et avait tranché les doigts serrés sur le canon de l'arquebuse. Seulement à cet instant, une douleur cuisante lui envahit tout le bras. Avec des gestes maladroits, il entreprit d'enlever son bouclier pour prendre l'arquebuse de la main gauche mais la douleur, le sang et l'état de choc l'empêchaient d'arriver à ses fins. Il entendit un hurlement au-dessus de lui, leva les yeux et vit un kikoup s'abattre sur sa tête. Puis il sombra dans les ténèbres.


Grudu faisait face au champion orque sauvage. Ce n'était pas une peau verte comme les autres. Même si cela l'ennuyait de l'admettre, il s'agissait d'un combattant exceptionnel, comme l'attestait les cadavres des deux derniers marteliers égorgés à ses pieds. Il ne restait de son unité plus que Kalogrenan le forgerune et Gorek le capitaine de la Garde. Il fallait attaquer à trois contre un guerrier de cette qualité mais Gorek, ivre de colère à la vue de ses derniers hommes gisants au pied de l'orque, se jeta au contact, immédiatement suivi par Kalogrenan. Grudu tenta de les arrêter mais il n'en eut pas le temps. D'un seul mouvement, le champion orque assomma le forgerune et planta l'un de ses kikoups dans l'abdomen du capitaine. Ce dernier incrédule commençait déjà à cracher du sang. L'orque s'esclaffa et avec une lenteur calculée, tourna la lame et coupa le nain en deux. Puis de son autre main, il salua Grudu. Le thane sentit la rage du berseker l'envahir. Il entama le chant sourd de Valaya pour tenter de rester conscient mais il n'en avait pas vraiment envie. Tout ce qu'il désirait maintenant, c'était le sang et la vengeance. Alors que le chant devenait de plus en plus fort, ses yeux se révulsèrent. Décontenancé le champion orque hésita puis se jeta sur le nain qui n'avait plus l'air de lui porter attention. Il leva ses deux kikoups et d'un mouvement croisé entrepris de trancher le thane en deux. Ce petit nain avait l'air délicieux et dès qu'il aurait fini avec lui il s'occuperait du dernier qui gisait toujours assommé à ses pieds. Tout à ses pensées, il ne vit pas le coup qui le tua. Grudu sous transe venait de parer son attaque et dans le même mouvement rabattait son marteau de guerre sur l'arrière du crâne de l'orque. Sous le choc, le champion peau verte fut énucléé, il tituba quelques pas puis s'effondra dans une râle. Sans même porter attention à la mise à mort, Grudu, toujours emporté par la transe du combat chercha d'un oeil lointain une autre cible à sa fureur. Lorsqu'il reprit connaissance, il se trouvait seul au milieu d'une troupe de guerriers orques noirs dont les derniers agonisaient. Légèrement en retrait,Kalogrenan s'enquit de son état. Toujours secoué par la sortie de la transe, Grudu lui fit un geste vague de la tête pour lui montrer qu'il l'avait entendu puis chercha du regard les survivants de l'aile gauche. Hormis le canon orgue toujours intact, les corps des nains jonchaient le champ de bataille. "Nous avons gagné Grudu ! Les peaux vertes fuient". Grudu porta le regard sur Kalogrenan comme s'il venait de se rendre compte de sa présence. "Moi j'ai perdu... Je n'ai plus de nains à ramener au Karak. Je ne rentrerai pas. Je vais suivre Kayus et ses mineurs. Jamas plus je ne commanderai. Vas au poste de garde. Cherches y mon cousin. Informe le de ma décision. Témoin de ce carnage, il comprendra. Dis lui de m'écrire. S'il se trouve qu'il est mort au combat, préviens moi, il ne me restera plus qu'à rejoindre la confrérie de Grimnir." Sans plus attendre, Grudu tourna le dos à Kalogrenan et aux survivants du Throng de secours et partit rejoindre les mineurs qui déjà reprenaient le chemin de l'Est.


L'épilogue demain
_________________
Vous rendez la poulette sinon c'est plus vous qui donnez à manger aux lapins !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:01 (2017)    Sujet du message: Nains VS Orques & Gobs (2500 pts)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    coupe du vieux monde Index du Forum -> Warhammer Battle -> Rapports de Bataille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com